Histoires intimes d’une femme mariée

J’ai décidé de partager avec vous, coquines et coquins fans d’histoires bien croustillantes, mes expériences extra conjugales. Je trouve que c’est plus fun que de les vivre en catimini sans pouvoir les raconter à personne. Bien sûr, il y a mes copines auxquelles je me confie, et je peux vous dire que je ne leur fais grâce d’aucun détail, je sais qu’elles aiment ça.

HISTOIRES INTIMES D’UNE FEMME MARIEE



Il y en a une, Sylvie, qui s’ennuie avec son abat-jour de mari, comme moi, et qui se fait un petit plaisir dans le genre adultère de temps en temps pour garder la forme : tout comme moi ! C’est dire si on se comprend et si on est très complices. L’adultère… d’ailleurs, quel vilain mot pour qualifier un moment de plaisir volé et qui ne fait de mal à personne ! Moi, je suis une femme infidèle qui assume ses écarts, mais toujours cachée de mon cher et tendre époux qui ne comprendrait pas cette envie que j’ai d’aller voir ailleurs.
Il faut que je me présente : je m’appelle Lucie. Evidemment, vous vous doutez bien que ce n’est pas mon vrai prénom, j’ai choisi le premier qui me passait par la tête, bien commun et tout à fait impersonnel, impossible de me démasquer avec ça ! Je tiens en effet à rester dans l’anonymat car je n’ai aucune envie de renoncer au train de vie très confortable que m’assure mon mari. Je sais, ce n’est pas très moral mais d’un autre côté, j’ignore ce qu’il fait de ses nuits lors de ses fréquents et longs déplacements. De même que je ne vérifie pas s’il est resté derrière son bureau les soirs où il rentre après minuit… Bref, je m’arrange avec ma conscience et j’en suis arrivée à la conclusion que je ne faisais de mal à personne. Tant qu’il l’ignore, je peux continuer à m’éclater sans me faire de bile.

D'autres annonces de salopes à ne pas louper :